Ma Photo

« Le sort de la mémoire écrite | Accueil | Quelques vidéos à Voir »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

souidi

Salut a tous,
un grand merci a toi Khaled pour avoir sorti ces bijoux,un vrai musee et Mme Annie Steiner merite qu´on se derange pour elle;elle a tellement donne.C´est une grande heroine et une grande poetesse et je suis heureux de lui avoir rendu hommage le 8 mars dernier sur le blog de Kamel.
Il y a des Marendjoutis qui projettent de faire un pelerinage a Marengo/Hadjout au cas ou Jac voudrait accomplir ce...
Khaled,j´espere lire ton livre prochainement.Bon courage et tiens-nous au courant!
Amicalement

ben

Sadia,

Il y a aussi Corinne Chevalier qui écrit des livres sur l'époque Otomane et Wassila Tamzali avec son livre : Une éducation algérienne - De la révolution à la décennie noire Un livre assez interessant.

ben

Khaled,

Je suis totalement en accord avec toi pour citer plus claqrement les sources des notes. Le probléme se pose effectivement pour la note sur l'Andalousie qui est tirée d'un hebdo egyptien. En effet, il semble que les Berbères n'étaient pas connus de l'auteur....

:)

KHALED Khalidou

Correction position élève Annie Fiorio Ecole Maternelle de Marengo 1932

classe de Melle Magne (Directrice) (5 ans)
en haut, de gauche à droite

2ème rang:
x, x, x, Pierre Gillot, Pierre Fiori, Ginette Torrens, Liliane Meunier, Amélie Paoli, Josette Escriva, gilbert Breton, Annie Fiorio, Jean Parachini, Suzy Farny, Jacky Muller

Voir dernière photo mon site réf. ci-dessous.

J'attends confirmation de Mme Paule Garcin ancienne directrice de l'école maternelle de Marengo/Hadjout.

KHALED Khalidou

Annie Fiorio à l’école maternelle de Marengo/Hadjout en 1932 la 4ème à droite, petite fille en blouse à carreaux et aux cheveux coupés au carré ,entre deux petits garçons.
Voir site partie photos.
http://marengohadjout.populus.ch/

Anne

Maman vient de lire cet article avec émotion et admiration, elle se demandait ce qu'était devenue Annie Fiorio, en maternelle avec elle. Je ne me doutait pas que Annie Steiner, dont j'avais lu le nom à maintes reprises sur le blog, était la même personne.
Madame Fiorio (maman d'Annie), était institutrice à l'école maternelle de Marengo, à cette époque.


Khalidou, as-tu la photo de la maternelle 1932?
Annie-Steiner Fiorio s'y trouve en classe avec ma mère.

KHALED Khalidou

Anne Fiorio-Steiner, une GRANDE DAME.

Ben
Je souhaiterai que tu nous précises dorénavant et si c'est possible, les références et les sources exactes des textes mis en relief ou les notes récentes.
Exemple ce cas précis sur Anne Steiner "La révolutionnaire est (encore) révoltée", El Watan du 17.04.2008.
Avec mes remerciements.

kamel Sahraoui

En effet c'est une grande dame qui a manifesté sa justesse, pour une juste cause celle de l'indépendance de notre patrie. Inchallah une fois à HADJOUT j'imprimerais cette page pour la déposer à la Kasma de l'O.N.M pour que cesse cet amalgame et dire qu'il y a aussi des Français (ses)notamment Annie Fiorio-Steiner qui est née en 1928 à Marengo qui étaient pour la cause de notre patrie, méconnues dans (l'histoire) de Marengo/Hadjout

djahida

une grande dame à qui on doit rendre hommage de son vivant merci de nous faire connaitre des gens exceptionnels,qui ont oeuvres durant les annees difficiles et tenu le coup malgres les obstacles ,nous sommes fieres d'elle et bonne claque pour ceux qui se croient plus algeriens qu'elle .

sadia

je viens de lire avec interet le récit consacré à Annie Steiner bent marengo;je suis toujours en admiration devant ces etres qui ont le courage de leurs opinions et de leurs idées et qui les assument jusqu'au bout malgré les embuches,et l'hostilité ambiante!il y a juste une chose qui leur importe: la liberté!
bel hommage pour cette grande dame,cette algériene de coeur!
sadia

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.