Ma Photo

« LES RUINES ROMAINES | Accueil | Fête des cultures maraîchères à Tipaza »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Khaled B

Le 17 octobre 1961.

Je me souviens juste quelque mois avant les massacres de nos frères algériens qui manifestaient pacifiquement pour leur droit à la dignité et la liberté le 17 Octobre 1961 en France, un groupe de jeunes lycéens algériens de Ben Aknoun a crié énergiquement en Juin 1961 en plein Hôtel de ville de Marseille "Tahya el Djazaïr" "Vive l'Algérie".

"Oui mes enfants vous aurez l’indépendance ! » s’est exclamé, surpris par la réaction audacieuse des jeunes lycéens algériens, le sénateur et maire de Marseille Gaston Defferre".

Chants patriotiques, Mine Djibalina, Tahya el Djazaïr, Aaleyki mini Essalam, pendant plus d’une vingtaine de jours dans le centre Léo Lagrange et dans la région des Bouches du Rhône.

Parmi ces lycéens reçus par Mr Gaston Defferre, il y avait Khaled B qui faisait partie de ce groupe de lycéens algériens invités par le Parti socialiste français de l'époque. Le but inavoué de cette invitation est de "jauger" les futurs cadres formés par l'école française sur ce que la France appelait "les évènements d'Algérie".

A la reprise de la nouvelle année scolaire et dernière année de lycée, visé par les ultras métropolitains (métropolitains, terme utilisé pour faire la distinction entre lycéens français et lycéens algériens) , j'ai échappé moi et un camarade de lycée grâce à Dieu à un attentat de l'OAS à El Biar à proximité de l'actuelle Ministère de la Justice. Mon ami et camarade de lycée, un Hadjouti, se souvient bien de cet évènement incrusté en nous et que nous débobinons comme un film d'horreur qui s'est heureusement bien terminé grâce à Dieu et à notre sans froid.

El maadj woual khouloud li Chouhadaina el Abrâr.


Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)