« Albert Camus, l'étranger? | Accueil | LES DERNIERS JOURS DE LA VIE D’ALBERT CAMUS »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Roland

et Vous finissez par : (...) Une seule question mérite d'être posée : comment un soldat peut-il viser des enfants et les tuer ? (...)

Une autre méritait d'être posée : Comment peux-on se faire exploser au beau milieu de femmes, d'enfants et d'innocents ?

ainsi vous auriez posé deux vraies questions.

En n'en posant qu'une, vous n'affichez qu'UNE vérité, la vôtre.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.